Journal

Les actualités sélectionnées par Christine pour la Communauté Happy Lex©

" ... J'AI LE DROIT ? OU PAS ?" / 21 mai 2019

J’AI LE DROIT OU PAS – DE LICENCIER IMMEDIATEMENT UN SALARIE AGRESSIF ?

⭕️ Merci à B … gérant sympathique d’une supérette, pour sa question 🗣 : « Ce matin, l’un de mes salariés s’en est pris à ma responsable de caisse. Il s’est mis à l’insulter devant les clients qui étaient en caisse, en gesticulant et en crachant par terre dans sa direction. Read More

J’AI LE DROIT OU PAS – DE LICENCIER IMMEDIATEMENT UN SALARIE AGRESSIF ?

⭕️ Merci à B … gérant sympathique d’une supérette, pour sa question 🗣 :

« Ce matin, l’un de mes salariés s’en est pris à ma responsable de caisse. Il s’est mis à l’insulter devant les clients qui étaient en caisse, en gesticulant et en crachant par terre dans sa direction. J’ai assisté à la scène et ma présence ne l’a même pas gêné! J’ai dû intervenir rapidement pour qu’il n’en vienne pas aux mains. Vous imaginez l’effet qu’il a eu sur les clients ! Et mes salariés en ont peur maintenant, surtout ma responsable de caisse. Je n’en veux plus dans mon entreprise! Puis-je le licencier immédiatement ?»

⭕️  Excellente question ! 😁👇

=> L’employeur a le devoir d’assurer la discipline générale dans son entreprise. Il est également tenu de protéger la santé physique et mentale de ses salariés (art. L.4121-1 code du travail).

=>  Dès lors, si l’un de vos salariés a un comportement agressif
ou violent vis-à-vis de l’un de ses collègues ou de son supérieur
hiérarchique, il est nécessaire que l’employeur réagisse.

Non seulement cette attitude peut être sanctionnée, mais dans la plupart des cas, elle doit l’être !

⭕️ « C’est parfait ! Cela veut dire que je peux et même que je dois agir ? »

=> Oui car à défaut pour vous de prendre toutes les mesures
nécessaires pour protéger les salariés, la responsable de caisse
agressée pourrait se retourner contre l’entreprise, et pire, demander la
« prise d’acte » de la rupture de son contrat de travail …

=> Et pensez aussi aux conséquences cachées de telles situations
(stress post-traumatique avec arrêt maladie, déclaration d’accident du
travail …).

Les coûts indirects sont donc parfois importants pour
l’entreprise en termes de productivité, d’efficacité … et de climat
social !

⭕️  « Oui et alors… quand dois-je réagir, vis-à-vis du salarié ? » … Réponses:

Pas trop vite! Tout d’abord, vous avez raison de ne pas réagir sur le vif (de façon souvent irréfléchie) à l’égard du salarié lorsque vous êtes sous le coup des émotions fortes ! Car en pratique, comme chaque cas est différent, une phase préalable d’analyse s’impose !

Rapidement quand même! Vous avez aussi raison de vous préoccuper rapidement de cette situation, notamment si un licenciement pour faute grave est envisagé.

⭕️ « Et donc, comment j’agis concrètement ? « … Réponses:

➕ Votre difficulté en tant qu’employeur, c’est de déterminer la sanction la
plus appropriée : avertissement, mise à pied disciplinaire (non
rémunérée), licenciement, etc… Sachant que la sanction peut aller jusqu’au licenciement pour faute grave, privatif des indemnités de licenciement et compensatrice de préavis, et précédé d’une mise à pied conservatoire.

➕ En tout état de cause, la sanction la plus adaptée prend en compte notamment la gravité du comportement du salarié, le poste occupé et le contexte dans lequel il a agi (réponse à une attaque, précédents, etc…)

➕ Parfois aussi, la meilleure option pour vous et votre entreprise,
sera celle qui est la moins risquée, en termes de contentieux …

« … J’ai le droit ? ou pas?  » répond avec bonheur à vos questions,
même les plus tordues ! La question la plus originale ou récurrente de
la semaine est traitée gratuitement et publiée partiellement.

Une seule interlocutrice: Christine au 06 88 76 31 85

dots

Articles qui pourraient vous intéresser

arrow black